Le CNRS Le CNRS
 
 

10 juillet 2018

Des collisions de nature quantique dans le milieu interstellaire

©NASA / APOD 2009 june 23 / Molecular Cloud Barnard 68.
Credit: FORS Team, 8.2-meter VLT Antu, ESO

Au cœur du milieu interstellaire, à très basse température, les atomes de carbone et d’hélium entrent régulièrement en collisions dites « inélastiques » : l’énergie de la collision est communiquée à l’atome de carbone qui passe dans un état excité. L’atome peut ensuite revenir dans son état fondamental en émettant un photon, contribuant ainsi au refroidissement du milieu. Pour mieux comprendre les conditions physiques qui règnent dans ces milieux et déterminer les abondances en atomes de carbone, des chercheurs de l'Institut des Sciences Moléculaires (CNRS/Université de Bordeaux) ont observé en laboratoire des collisions inélastiques entre des atomes de carbone dans leur état fondamental et des atomes d’hélium à des températures inférieures à 10 Kelvin (-263 °C). Leurs résultats expérimentaux, joints à ceux des calculs théoriques menés au Laboratoire Ondes et Milieux Complexes (CNRS/Université Le Havre Normandie), mettent en évidence la nature quantique de ces collisions. Ces travaux, publiés dans la revue Nature Chemistry, représentaient un défi à la fois pour l’expérience (production d’une source de carbone dans son état fondamental) comme pour la théorie (calculs de dynamique quantique sur un système complexe non-adiabatique). L’excellent accord entre la théorie et l’expérience permet de valider les courbes théoriques d’énergie utilisées et de calculer les taux de collision utiles pour la modélisation de ces milieux interstellaires.

En savoir plus

 

6 juillet 2018

Les promesses de l'hadronthérapie

©IBA

Le 5 juillet 2018, à Caen, a été inauguré le Centre européen de traitement et de recherche en hadronthérapie Caen-Normandie. Il accueillera ses premiers patients dans quelques jours. CNRS le journal y consacre un article.

Lire l'article

 

Convention de site : le CNRS et les établissements de l'enseignement supérieur et de recherche formalisent une politique scientifique partagée en Normandie

©CNRS Normandie/Magali Tencé

Le CNRS a signé ce 5 juillet une convention de site avec les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, membres de la Communauté d’Universités et Etablissements (ComUE) Normandie Université. Ce document quinquennal formalise leurs engagements et objectifs dans le cadre d’une politique de recherche concertée sur le territoire en vue du développement de programmes de recherche ambitieux.

Lire le communiqué de presse

 

20 juin 2018

Un maser interstellaire révélé grâce à des calculs quantiques

 

 

Une équipe franco-américaine composée d'un chercheur de l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble (IPAG) en collaboration avec des scientifiques du Laboratoire Ondes et Milieux Complexes (LOMC) et de l’Université de Virginie, vient de déterminer avec précision les probabilités de transitions collisionnelles d’une molécule organique, la méthanimine, grâce à des calculs quantiques. Ce travail théorique a permis d’expliquer la signature spectrale à 5.29 GHz de cette molécule découverte en 1973 dans le centre galactique : il s’agît d’un effet maser. Ce résultat ouvre la voie à la détection de nouvelles molécules organiques dans le milieu interstellaire.

En savoir plus

 

18 juin 2018

Optique : des céramiques YAG synthétisées à partir d’un verre !

© Mathieu Allix

 

Couramment utilisés pour leurs excellentes propriétés optiques, les matériaux à base de grenat d’yttrium et d’aluminium (YAG) nécessitent cependant des procédés d’élaboration complexes, peu flexibles et souvent très coûteux. Des chercheurs du laboratoire CEMHTI (CNRS/Université d’Orléans) et de l’Institute of Process Engineering de Pékin, en collaboration avec des chercheurs du Groupe de physique des matériaux (GPM), ont synthétisé une céramique nanostructurée YAG-alumine transparente par un procédé original, simple et économique : la cristallisation à pression ambiante d’un verre de même composition. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Communications.

En savoir plus

 

 

13 juin 2018

Retour en images sur les Rencontres du CNRS Sciences et Citoyens à Caen

 

Le 28 mars dernier, les jeunes et les chercheurs avaient rendez-vous pour échanger et dialoguer autour de deux thématiques :

  • Environnement contaminé, contamination de l'homme
  • Mémoire, mémoires

Consulter le film

En savoir plus

 

25 mai 2018

Les badlands : une source majeure de sédiments et de carbone organique particulaire d'origine géologique dans les rivières

© Y. Copard

À partir de plusieurs bases de données et de sédiments fluviatiles - matières en suspension et laisses de crue - provenant du bassin versant du Rhône, trois équipes de recherche issues de laboratoires mixtes du CNRS, de l'IRSN et d’Ed, dont le laboratoire Morphodynamique continentale et côtière (M2C), ont démontré que les badlands, des formes remarquables car hautement érodées du relief, peuvent être considérés comme des hot-spots majeurs de libération de sédiments et de carbone organique fossile dans les rivières. Un exemple est ici donné pour les badlands qui se sont développés sur des roches sédimentaires marneuses distribuées dans le bassin versant de la Durance et alimentant significativement le Rhône et le golfe du Lion.

En savoir plus

 

24 mai 2018

Des noyaux magiques au coeur des supernovae

© DR

Une étude théorique menée par le Laboratoire de Physique Corpusculaire de Caen (LPC Caen), le GANIL le LUTH et l’IFIN (Bucharest-Magurele, POB-MG6, Romania) montre que le cœur des étoiles massives dans leur phase d’effondrement est dominé par la présence de noyaux magiques très riches en neutrons. La modification des propriétés des structures nucléaires loin de la stabilité, comme il est suggéré par les expériences récentes de physique nucléaire, pourrait jouer sur cette dynamique avec des conséquences observationnelles pour les supernovae à effondrement de cœur.

En savoir plus

 

19 avril 2018

Synthèse de molécules chirales : la piste inattendue des phosphanedides

© A. Harrison-Marchand

Dans le cadre d’une collaboration entre le laboratoire Chimie organique, bioorganique : réactivité et analyse (COBRA) et le Laboratoire de chimie moléculaire et thio-organique (LCMT), des chercheurs ont mis au point une approche originale pour produire des phosphanediides, composés pourtant très instables, en vue d’obtenir des phosphines chirales. Ces molécules clés, notamment pour l’industrie pharmaceutique, permettent dans de nombreux cas d’orienter la synthèse chimique vers la molécule aux propriétés biologiques souhaitées. Ces travaux sont parus dans la revue Chemistry - A European Journal.

En savoir plus

 

 

3 avril 2018

Des céramiques transparentes montrent une conductivité anionique

© Mathieu Allix

Des chercheurs du CEMHTI (Conditions Extrêmes et Matériaux : Haute Température et Irradiation) à Orléans, en collaboration avec le Groupe de physique des matériaux (GPM) et le laboratoire Cristallographie et sciences des matériaux (CRISMAT), sont parvenus à cristalliser complètement un verre, afin de synthétiser les premières céramiques transparentes présentant des propriétés de conductivité anionique. Ce travail, paru dans Journal of Materials Chemistry A, ouvre la voie à une production d’énergie moins polluante.

En savoir plus

15 mars 2018

Talents 2018 : deux lauréats de la Médaille de bronze du CNRS en Normandie !

Tatiana Besset, chargée de recherche CNRS au COBRA, et Antoine Lemasson, chargé de recherche CNRS au GANIL, sont lauréats de la médaille de bronze 2018 du CNRS. Cette médaille récompense le premier travail d'un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine, et représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.

En savoir plus

 

De l'origine de la crise forestière en Afrique Centrale il y a 2 600 ans

Lac Barombi Mbo, au sud du Cameroun.

© IRD - Université de Potsdam - Yannick Garcin

L'origine de la "crise forestière" qui a commencé il y a environ 3 000 ans et profondément affecté le couvert végétal de l'Afrique Centrale a longtemps été controversée. Une équipe internationale germano-franco-camerounaise, dont le laboratoire Morphodynamique continentale et côtière (M2C), regroupant paléoclimatologues, géochimistes et archéologues vient de remettre sur le devant de la scène l'hypothèse de la cause anthropique. Les résultats des analyses effectuées sur des sédiments lacustres en provenance du sud du Cameroun et leur combinaison à des données archéologiques régionales a en effet permis à cette équipe de mettre en évidence que, dans cette région, ces transformations de l'environnement forestier avaient commencé il y a 2 600 ans et n’étaient pas le fruit du changement climatique mais bien celui de la croissance démographique qu’a connue cette région à cette époque.

En savoir plus

 

Dernière mise à jour : le mardi 10.07.2018

 

CNRS - Délégation Normandie

UNICITÉ 14 rue Alfred Kastler

14052 CAEN Cedex 4

(33) 2 31 43 45 00

Fax : (33) 2 31 44 86 56

 

 

Site Carrières du CNRS

 

 

CNRS le journal, le site d'information scientifique pour tous

 

 

CNRS le journal en version anglaise

 

 

CNRS la lettre Innovation

 

Annuaire des laboratoires 2018

 

Zest de science, la chaîne YouTube du CNRS

A partir des images produites par des équipes de scientifiques, cette chaîne propose de parler de science dans un format dynamique et vulgarisé. Avec une pincée d’humour et une dose de rigueur, chaque épisode de Zeste de Science #ZdS, validé par les chercheurs concernés, décrypte des recherches actuelles.

 

 

 

CNRS Hebdo Normandie

Rechercher sur le site de la délégation

 

 

 

Intranets Intranet

Intranet du CNRS

Suivez la délégation Normandie du CNRS

Eduroam

Autres sites Mots clefs CNRS Annuaires Le CNRS Accueil Imprimer Contact Crédit Plan du site Se rendre à la délégation